Originaire de Chicoutimi, Charles-Frédérick Ouellet vit et travaille à Québec.

Le travail de Ouellet explore les dynamiques de résistance et de changement qui persistent dans le paysage social et physique qui l'entoure. Intéressé par la périphérie de l'histoire et le patrimoine culturel immatériel, les images de Ouellet visent avant tout à partager ses préoccupations sur notre époque et les enjeux qui la façonnent.

Son premier opus, Le Naufrage (2010-2016), s'intéresse la représentation du fleuve Saint-Laurent et à la figure symbolique du pêcheur. Ce projet, marquera le début d'un cycle inspiré par les documents historiques et les cours d'eau. Depuis 2014, il poursuit un projet photographique autour des diverses représentations de la notion de frontière à travers l'histoire du coureur de bois Louis Jolliet (1645-1700).

Ses œuvres ont été exposées dans plus d’une quinzaine de centres d’exposition et d'événements au Québec (VU centre de diffusion et de production de la photographie, Regart, Espace F, La maison de la culture Frontenac, Foire Papier, Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie), en Écosse à Street Level Photoworks, en France et en Grèce. Sa pratique a été soutenue par des bourses du CALQ, de l’OFQJ, de Première Ovation et ses œuvres font partie de plusieurs collections privées et publiques.

L’artiste est représenté par la galerie Lacerte art contemporain au Québec et par l'agence Hans Lucas en Europe.

 

T: 418.527.3876

@: charlesf_ouellet@hotmail.com

 

Galerie Lacerte art contemporain

1, côte Dinan, Québec, Qc. Canada, G1K 3V5

418.692.1566   /   info@galerielacerte.com

www.galerielacerte.com

 

www.hanslucas.com

47 rue Ordener 75018, Paris, France, 

studiohanslucas@gmail.com

 

KAHEM

Le collectif de photographes KAHEM est né d’une nécessité d’échange et de réflexion sur la photographie documentaire et ses pratiques. La pratique des membres de KAHEM s’articule autour de divers projets collectifs et individuels. Privilégiant la pluralité des regards tant classiques que contemporains, les photographes explorent les diverses formes du documentaire.

The KAHEM photographers’ association is founded on an exchange of ideas and reflection about the practice of documentary photography. The KAHEM members’ projects, both individual and collective, are diversified in nature. With classical or contemporary vision, they explore the many and varied forms of documentary photography.

www.kahemimages.com